//
you're reading...
Culture, Questions

Quand la musique sort du cadre

La place de l’art dans l’espace public est régulièrement sujet de réflexion de nombreuses personnes aux profils divers. Qu’en est-il plus précisément de la place de la musique dans l’espace public ? Est-elle plutôt vouée à cela ? Ou bien à cela :

La prestation du violoniste Joshua Bell a été réalisée en 2007 à l’initiative d’un journaliste du Washington Post dans le cadre d’une expérience à la suite de laquelle son initiateur a abouti à la conclusion que « sans un cadre défini, la plupart des gens ne sont pas en mesure d’apprécier l’art. » Quant à la performance du Copenhagen Phil, elle a été réalisé à l’occasion d’un flashmob en mai 2011.

Pour quelles raisons Joshua Bell, violoniste de renommée internationale interprétant une Partita de Bach un vendredi matin, en heure de pointe, dans une station de métro de Washington reçoit-il moins d’attention que le Copenhagen Phil jouant le Boléro de Ravel, un lundi à 14h30, à la gare centrale de Copenhague ?

Dans les deux situations la musique s’impose gratuitement dans un lieu qui ne lui est à priori pas destiné – Bell avait fait salle comble au Symphony Hall de Boston deux jours avant sa prestation dans le métro. Si l’on considère le son comme ayant été imposé à des individus sans que ceux-ci n’aient eu le droit de marquer leur accord pour le recevoir, on pourrait supposer que l’attitude d’indifférence adoptée envers Joshua Bell s’avère être une manière de dire « tu m’imposes du bruit, je décide de ne pas l’écouter car je suis libre », cela totalement indépendamment de la qualité du « bruit » en question.

On constate que dans le cas du récital de Joshua Bell, l’espace public investi, en l’occurrence la station de métro, semble, dans le chef des passants, pensé comme un lieu de passage et utilisé comme tel uniquement. De liberté il n’est donc réellement question chez les passants, ceux-ci se voyant appropriés par l’espace public, contrairement à Joshua Bell qui s’approprie l’espace.

A l’inverse, la Gare Centrale de Copenhague, elle aussi lieu de passage, investie par le Philharmonique, se voit transformée le temps d’un boléro en lieu de rassemblement, comme si un mimétisme s’opérait entre les membres de l’orchestre se rassemblant petit à petit et le public se constituant au fur et à mesure que l’orchestre prend forme. L’attention publique dont bénéficie le Copenhagen Phil tend à montrer que l’art, y compris la musique, peut être apprécié hors cadre, du moins en termes d’espace, bonne nouvelle !

La différence d’accueil est-elle donc affaire de mimétisme, car d’une certaine manière, si un mimétisme a eu lieu à la gare centrale de Copenhague, une forme de mimétisme s’est également produite entre Joshua Bell jouant seul et les passants poursuivant seuls leur chemin en se limitant peut-être à l’étiqueter de joueur de rue, ou bien d’une musique s’écoutant plus facilement qu’une autre ? Ou simplement, notre perception se modifie-t-elle davantage en fonction du moment que du lieu ?

Qu’en serait-il en Belgique ? Qu’en serait-il avec une musique non-classique ? Pour en avoir une petite idée, rendez-vous ce lundi 30 avril, proclamée journée internationale du jazz par l’Unesco. A cette occasion, les Lundis d’Hortense (association de musiciens belges pour la promotion du jazz) ont rassemblé la crème du jazz belge pour constituer un big band qui ira jouer dans les lieux les plus improbables de Bruxelles, dont à 16h à la station de métro Montgomery, à 17h30 à la Gare Centrale et à 19h à la Place Flagey.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par e-mail des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :