//
you're reading...
Culture, Société

TRACK : entre fiction et réalités

Depuis le mois de mai, et jusqu’au 16 septembre, se déroule à Gand l’exposition TRACK. Produite par le S.M.A.K (le musée d’arts contemporains de Gand), cette exposition, pensée out of the box, sort des musées pour parcourir la ville de long en large.

Tadashi Kawamata, ‘Favela for Ghent’, (c) Dirk Pauwels

En faisant de la ville un prolongement du musée, TRACK se veut onirique et provocatrice de l’interaction entre les passants et les oeuvres de plus de 30 artistes, comme la Favela de Tadashi Kawamata. Construite dans le bassin de virage à proximité de la gare Gent-Dampoort, lieu habituellement refuge des uns, la favela fait exister ce lieu et ses réalités aux yeux des autres. Ou le château volant d’Ahmet Öğüt : entre un Miyazaki ou un Magritte à première vue on hésite, or il s’agit probablement d’autre chose encore.

« Une ville ne connaît pas de frontière ». Tels sont les premiers mots du manifeste écrit par les deux commissaires de l’exposition un an avant son ouverture. En d’autres termes, à Gand comme ailleurs, ’Une ville’ se débat avec des problèmes de mobilité, de commerce, de tourisme, d’immigration ou de processus de changements. Gand sert simplement d’illustration globale à cette situation.

Partant de la conviction que l’art a bel et bien sa place dans un environnement urbain et social, TRACK, exposition temporaire, laisse des traces permanentes dans la ville, tant dans l’espace privé que public. L’exposition délimite dans le centre-ville six zones – ou clusters, présentant chacune un caractère spécifique, lui-même évoquant des thèmes tels la mobilité, l’immigration, l’économie.

Pas question ici d’établir un itinéraire pour la visite, il suffit de se laisser aller pour s’apercevoir que le TRACK des uns se révèle différent de celui des autres, créant une sorte de réalité parallèle. En ces temps d’un monde de plus en plus globalisé (dixit les organisateurs), TRACK en prend le contre-pied, confond les paradigmes et dévoile soudain une multitude d’approches et de réactions possibles à la perception des choses et de l’espace. Le visiteur comptera deux jours pour l’apprécier dans toute son ampleur.

TRACK sur le web

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par e-mail des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :